Des TUC'istes à Tokyo

Des TUC’istes aux JO de Tokyo

Alors que les Jeux Olympiques de Tokyo débutent dans un peu plus d'un mois, les athlètes français qui feront le voyage au Japon commencent à se faire connaître.

Faire retentir la marseillaise lors des Jeux Olympiques est le Graal de tout sportif de haut niveau. Mais avant de viser une victoire, il faut valider son billet pour les JO de Tokyo. C'est le cas de trois de nos TUC'istes. Pour le premier, Maxime Valet, ce sera ses deuxièmes jeux paralympiques. Après avoir ramené 2 médailles de bronze en 2016, une en fleuret individuel et l'autre en équipe, l'escrimeur handisport toulousain reste en forme olympique. Lors des championnats de France à Albi, le 12 juin dernier, Maxime Valet a conservé ses deux titres de champion de France au fleuret et au sabre.

Pour le second Benjamin Robert, c'est lors du meeting de Marseille que le demi-fondeur s'est qualifié pour les Jeux Olympiques. Son temps de 1'44"53 est en dessous des minima de 1'45"20. Il rejoindra son comparse d'entraînement Djilali Bedrani déjà qualifié pour Tokyo sur 3 000 m steeple. À seulement 23 ans et 27 ans, ils vont vivre leur première olympiade ensemble entrainé tous les deux par Sebastien Gamel du SATUC.

Une consécration pour Benjamin Robert, le champion de France sur 800 m à Albi en septembre dernier et en salle à Miramas en février dernier. « Un grand soulagement et un rêve qui se réalise. C'est la preuve que le travail paye.  », admet Benjamin dans les colonnes de La Dépêche.

En espérant le même dénouement que pour Thibault Colard, médaillé de bronze en aviron au jeu de Rio en 2016.

About the Author

By NoeR / Editor, bbp_participant on Juin 22, 2021