Katia BAZILE : le consentement non, c’est non !

Katia BAZILE, juriste nous a accordé un entretien afin de réaliser deux podcasts. Le premier sur les violences sexistes et sexuelles et le second sera un hors-série sur le consentement non, c'est non.

« D’un point de vue légal, la loi ne demande pas d’avoir dit " non " ou " oui ", à cause des phénomènes de tétanie. Ce n'est pas à la victime de devoir donner un consentement clair », précise Katia BAZILE. Un entretien réalisé dans le cadre du nouvel épisode "Action Prévention". Après avoir abordé la dépendance au sport et parlé nutrition avec Julie ORSONI lors du dernier podcast, c'est au tour de la juriste Katia BAZILE de nous évoquer les violences sexistes et sexuelles. Un hors-série sera aussi disponible la semaine prochaine, mercredi 26 mai avec comme sujet le "consentement : non, c'est non". Une thématique au cœur de l'actualité. Jeudi 15 avril, à l’issue de la seconde lecture à l’Assemblée nationale de la proposition de loi visant à protéger les mineurs des crimes et délits sexuels et de l’inceste. Un texte adopté à l'unanimité instaurant un seuil d’âge en deçà duquel tout acte sexuel entre un adulte et un mineur de moins de 15 ans est présumé être contraint.

Katia BAZILLE un parcours de droit

Une fois son baccalauréat français et espagnol obtenu Katia BAZILE s'oriente vers une licence en droit réalisé à l'université de Montpellier. Par la suite, la juriste chez Maison des Droits des Enfants et des Jeunes obtient son M1 en droit pénal en science criminel puis l'année suivante, elle acquiert son M2 en droit de l'humain, démocratie et justice internationale. C'est ainsi que pour son premier mémoire Mme BAZILE a choisie le sujet " la construction sociale de stéréotypes et son déterminisme sur les relations de genre en temps de paix et de guerre " avec aussi un travail de recherche sur le sujet " la tonte de femmes comme arme politique durant la répression franquiste post guerre civile espagnole". Cette année Katia BAZILE, a acquis un master en sexologie à l'institut du docteur Jacques WAYNBERG. Pour valider sa formation, la juriste a choisie pour son mémoire le sujet de " la prostitution des mineurs".

Épisode précédent

About the Author

By NoeR / Editor, bbp_participant on Mai 17, 2021