Interview du mois : André Olive, président de la ligue d’athlétisme d’Occitanie

À 71 ans, André Olive a connu une carrière professionnelle tournée autour du sport. Il a commencé en tant que professeur d'EPS avant de rentrer à la fédération d'athlétisme de Limoges. Dès 1978, il rejoint Toulouse et devient cadre technique régional et entraîneur de sprint. Aujourd'hui il est le président de la ligue d'athlétisme d'Occitanie et membre du SATUC.

Quel est votre rôle au sein de la ligue et du SATUC ?

Je suis depuis septembre 2019, le directeur de la ligue d'athlétisme d'Occitanie. Au sein de la structure régionale, on compte plus de 25 000 licenciés composés de jeunes, d'amateurs mais aussi de sportifs de haut-niveau. Les objectifs principaux de mon programme sont d'évoluer au niveau de notre communication, de moderniser la ligue mais aussi de nous professionnaliser en engageant du personnel et ne plus compter essentiellement sur nos bénévoles.

Au SATUC, je suis le secrétaire général. J'apporte mon expertise de cadre technique et ma connaissance de la fédération aux membres du bureau exécutif.

Quel a été l'impact du Covid-19 sur vos structures ?

Cette période est assez particulière pour tout le monde. En ce qui concerne l'athlétisme, les compétitions prévues ont été annulées et la pratique chamboulée. Nous avons respecté les mesures prises par le gouvernement au fur et à mesure de l'évolution de l'épidémie. Néanmoins, nous n'avons pas appliqué de "sur protection" pour nos licenciés, c'est à dire que dès que les mesures nous le permettaient, nous avons continué nos activités. Cependant, nous avons augmenter la protection pour les personnes plus âgées. Notre objectif a été de continuer à vivre et effectuer des actions. Lors d'un stage effectué à la Toussaint pour les jeunes de 14/15 ans, nous nous sommes assurés d'avoir un encadrement relativement jeune, ne dépassant pas 40 ans. Grâce à ces précautions nous n'avons pas eu de malade malgré un jeune qui était cas contact. Aujourd'hui on fait face à une reprise progressive et nous attendons avec impatience le retour des compétitions. Nous sommes prêt .

Quels sont vos futurs projets ?

Dans un futur proche, le principal objectif est de nos reprendre l'essentiel de nos activités ainsi que les compétitions. De plus, suite au confinement, on a subi une baisse d'adhérent de 20%, c'est moins que dans certains sports tels que le judo (-25%), mais cela reste conséquent. Un de nos objectifs est donc d'organiser de nouvelles manifestations afin de re mobiliser nos licenciés. Aujourd'hui nous sommes impatients de reprendre pleinement nos activités sportives tout en restant dans le respect des mesures gouvernementales.


About the Author

By ValentineB / Editor, bbp_participant on Jan 08, 2021