Le corps de la femme, ce temple … complexe – Partie II

Après notre petit article du mois dernier, nous attaquons ce mois-ci la seconde partie des misères, NON PARDON des merveilles (lapsus…) que peut faire le corps de la femme et comment les concilier avec le sport !

Nous continuons donc sur la suite logique évidemment ... Qui dit “règles”, dit “nous pouvons faire des bébés”, dit que si on a trouvé un homme MERVEILLEUX avec qui faire un enfant, et bah on tombe enceinte et là bingo …! Bienvenue les hormones, les sautes d’humeurs, les fringales, les kilos et bébé qui joue au foot avec nos organes ! Beaucoup de femmes, d’ailleurs, arrêtent toute activité physique pendant cette période de grossesse. Alors bien sûr, chacune vit ces 9 mois à sa guise mais nous allons aujourd’hui parler des bienfaits de l’activité physique pendant la grossesse et quels sports privilégier pour cela !

Oui Mesdames, porter bébé est éprouvant ! Pour le corps, pour l’esprit … Nausées, fatigue, prise de poids .. Oh oui période bénie de la création de la vie ! (Je dois vous l’avouer je n’ai pas hâte ! Tous les jours au sport et bébé détruit tout sur son passage ! Bon d’accord, trève de plaisanterie ...). Toutes les grossesses sont différentes et aucune femme ne la vit de la même manière. On repart un peu sur le même discours que pour les règles mais pourtant c’est vrai ! Et là encore Mesdames, non il ne faut pas stopper toute activité physique, au contraire !

Pregnant

Une grossesse n’est pas une transformation anodine, vous le savez et pour celles qui en ont déjà fait une, vous l’avez sans doute remarqué. Vos muscles et tissus portent bébé plusieurs mois d’affilée et certaines zones de votre corps sont très sollicitées, notamment le dos de maman ! Alors quel sport pendant la grossesse ? Bien sûr, chacune doit doser son effort selon ses propres capacités, il n’y a pas de recettes miracles mais nous pouvons vous donner quelques conseils ! 

Pour certaines grossesses, le sport sera tout de même déconseillé. Notamment si :

  • Vous risquez d’accoucher prématurément
  • Vous avez un placenta en position basse
  • Vous avez ou avez eu des saignements
  • Vous avez eu des problèmes de dos ou d’articulation des hanches
  • Vous souffrez d'hypertension
  • Vous attendez des jumeaux (ou plus...)

L’important dans tous les cas est évidemment de consulter son gynécologue ou sa sage-femme. Il y a des activités plus douces que d’autres, demandez conseil à votre corps médical.

Bon maintenant on va faire le tour pour celles qui n’auraient aucune contre-indications ! Les fausses excuses ne comptent pas Mesdames, on les voit les “Mais je mange pour deux moi !”. Non les bonbons ne sont pas de la nourriture ! Ni les kinders buenos ! Oui oui vous savez de quoi je parle ...

Altere_Sport

Alors on se fait une petite liste ! La marche en extérieur, le vélo « d’appartement » pour tonifier son corps et travailler son souffle sont bons et sans danger. Si jamais ça ne vous dit pas, courrez à la piscine ! Oui, dans l’eau adieu les jambes lourdes, le dos qui tire et l’impression d’avoir le même poids que celui d’un bébé hippopotame. Vous avez plusieurs options en plus de cela, la natation, l’aquagym ou encore l’aquabike que vous pouvez pratiquer sans danger. Les furieuses du footing pourront continuer leur entraînement jusqu’au cinquième mois de grossesse, à condition de le faire sur sol plat et à allure modérée.

Si jamais vous êtes une grande accro du sport, il faudra quand même lever un peu le pied (Oui je sais …). Apparemment, le fait de modérer vos exercices viendra naturellement, parce que vous allez prendre du poids, prendre du “volume” et bidou qui pousse vous limitera de plus en plus dans vos mouvements. (Sexy, hein ? ;))

Pour apprendre à adapter votre activité physique, rien de tel que de demander un training adapté à votre coach. Faîtes appel à un coach personnel si vous n’êtes pas inscrit en salle de fitness. Dans tous les cas, demander un coaching personnalisé pour avoir un entraînement adapté en fonction de l’évolution de la grossesse est plus que recommandé ! Dans tous les cas, je vous le rappelle une nouvelle fois, n’oubliez pas de demander l’avis de votre médecin pour continuer une activité physique pendant la grossesse. Ce qui va vous être en général conseillé sera de : 

Yoga_Plage
  • Réduire l’intensité de l’effort 
  • Eviter les coups de chaleur
  • Éviter les rebonds et chocs
  • Eviter les contractions musculaires de la sangle abdominale
  • Penser à boire régulièrement
  • Réduire les charges soulevées

Dans votre salle de fitness, privilégiez le stepper, le vélo elliptique, le rameur, le vélo . Côté cours collectifs, vous pouvez suivre des cours de danse en adaptant l’intensité, les cours de yoga, pilates, stretching. (Ouais, il paraît que la boxe est déconseillée …).


Petite parenthèse pour nos mamans sportives de haut niveau pour lesquelles on peut se demander si la maternité est un frein à leur carrière. 

Cela sera un frein si elles arrêtent totalement leur activité. L'Institut national du sport a aujourd’hui mis en place un accompagnement avec un gynécologue pour permettre de maintenir une activité adaptée le plus longtemps possible et de ne pas prendre trop de poids. L’objectif est de faciliter la reprise. Avant les carrières se terminaient vers 28-30 ans, nos athlètes féminines attendaient donc la fin de leur carrière pour devenir mères. Cependant aujourd’hui elles sont parfois encore en circuit autour de la quarantaine, ce qui complique la question. Certains entraîneurs continuent de penser que c’est une erreur. Petit clin d’oeil à un de nos précédents articles, il y a aussi le frein financier pour ces sportives qui gagnent déjà bien moins que leurs homologues masculins dans leur prise de décision. Pendant un an, elles sont maintenues sur la liste des sportives de haut niveau. Mais remettons les choses dans leur contexte : il y a 12 mois dans une année et une grossesse menée à son terme dure 9 mois, ce qui laisse seulement 3 mois à ces sportives pour retrouver leur niveau. Sachant également, qu’il y a une période de rééducation après l’accouchement, notamment de ce qu’on appelle le plancher pelvien. Ces muscles et tissus ferment la partie inférieure du bassin et maintiennent plusieurs de nos organes. Et ces petits muscles, bah pendant la grossesse et notamment sur les derniers mois, ils ont été pas mal sollicités et ont pas mal travaillé pour nous. Mis à rude épreuve, ils doivent être consolidés avant d’être remis à l’épreuve du sport. En général, le périnée doit être rééduqué à l’aide d’une sage-femme ou d’un kinésithérapeute jusqu’à pouvoir reprendre une activité physique normale sans bébé dans le ventre ! Il semblerait donc que cette période d’un an soit un peu juste pour nos mamans athlètes. Et ce n’est pas tout,  les aides de l'État n'oscillent qu’entre 300 et 500 € et rien ne garantit en France le maintien des autres sources de revenus, notamment celles des sponsors. Voilà un autre point de dissonance entre les sportifs de haut niveau masculins qui n’ont pas à se soucier de ces désagréments, lorsqu'ils attendent un enfant et les femmes sportives de haut-niveau. Beaucoup doivent faire un choix et posons une question qui fâche, est-ce normal ? 

Fermons la parenthèse, bien que cette parenthèse soit très importante et mérite réflexion et détails supplémentaires !


Petit moment glamour ! On vous explique : au cours de l’accouchement, le périnée des femmes est fortement étiré par le passage de la petit prunelle de vos yeux. Les tissus humains sont physiologiquement extensibles. Les muscles et ligaments constituant la région périnéale reviennent à leur forme initiale après quelques semaines, sans causer de problèmes ultérieurs. Mais malgré tout, ces tissus sont parfois trop distendus et ne peuvent plus assurer leurs fonctions de maintien des organes (viscères, continence anale, urinaire.).

La rééducation est nécessaire même après une césarienne avant de pouvoir reprendre le sport. Votre kinésithérapeute ou sage-femme vous indiqueront quand vous pourrez aller vous tuer en salle de sport 😉 Ou chez vous, ou dans un parc ... As you want !

Bon Mesdames après toutes ces petites explications, je vous invite bien évidemment à parler de vos interrogations à des spécialistes. Mais bien entendu, vous vous douterez que moins vous coupez votre activité physique, plus il vous sera facile de contrôler votre prise de poids, de garder du souffle, de reprendre votre activité normale après bébé et favoriser la perte de vos petits kilos d’amour. Ma mère a fait du sport jusqu’à 7 mois (et encore on lui a interdit de continuer à venir à la salle !) et je promets sur l’honneur que je vais très bien !

Le tout est que vous vous sentiez à l’aise et bien avec vous même ! Bien évidemment, l’alimentation aussi est importante pour la santé de maman et de bébé ! Et comme on dit, un esprit sain dans un corps sain !

Alors les filles, si bébé est en route, on abandonne pas ses baskets pour autant !

Sport’Her vous dit au mois prochain … !

Sources : https://conseilsport.decathlon.fr/conseils/quand-reprendre-le-sport-apres-accouchement-tp_11606https://conseilsport.decathlon.fr/conseils/course-pied-et-grossesse-tp_14634https://conseilsport.decathlon.fr/conseils/faire-du-sport-pendant-la-grossesse-quel-sport-choisir-tp_11469https://conseilsport.decathlon.fr/conseils/faire-du-sport-enceinte-pour-quoi-faire-tp_11578https://conseilsport.decathlon.fr/conseils/dossier-sport-et-grossesse-tp_47466?opeco=opeco%3ACS_Cross-sports_SPORT-ADVICE_dossier-sport-et-grossesse-tp_15328_1&type=opeco

About the Author

By lea.pailhassard / Administrator, bbp_keymaster on Mai 05, 2020